Projets

Creative Villages

¿CREATIVE VILLAGES ?

Projet pilote d’art contemporain en région périphérique

En phase avec les principes de l’économie créative, l’art contemporain est de plus en plus sollicité pour développer l’attractivité des villes ou des régions et/ou pour créer de plus larges publics, en mettant en avant le rôle de la culture comme facteur de développement économique ou d’amélioration des qualités de vie. Dans ce cadre, des artistes sont commissionnés pour développer des projets dits site-specific, répondant à des attentes ou des besoins locaux. Ce type de projet qui s’apparente à un service est élaboré selon les principes d’une économie de projet, qu’il faut relier au développement de l’économie post-fordiste et à ses modalités de travail, basées sur l’intermittence, la flexibilité et la mobilité. Or, les œuvres et projets réalisés dans ce cadre, tout autant que les conditions dans lesquelles ils sont réalisés, peuvent s’avérer problématiques : on peut par exemple observer une bureaucratisation des modalités de production, une normalisation des positions artistiques et curatoriales ou la présence d’enjeux antagonistes, entre nécessités artistiques et managériales, qui conduisent à la production d’œuvres ou projets dont la pertinence et la finalité peuvent être questionnées.

Quel rôle l’art contemporain peut-il jouer dans un village? Quelle place peut-il avoir ou encore quelle forme peut-il prendre dans un tel contexte? Tel est le type de questions auxquelles ¿Creative Villages? se propose de répondre à travers un projet de recherche de 22 mois qui aura pour cadre la commune de Leytron.

Objectifs

1) permettre à des artistes, curateurs et chercheurs de travailler sur le territoire de Leytron/Ovronnaz tout en repensant leur pratique et en s’interrogeant sur les conditions de production auxquelles ils sont confrontés lorsqu’ils opèrent au sein d’une économie de projets commissionnés ;  

2) intégrer les conditions propres au territoire d’accueil – on pense notamment aux notions de ruralité, de périphérie et de communauté villageoise – dans l’élaboration de pratiques ou de concepts alternatifs ;

3) proposer des solutions réalistes pour la pérennisation de cette structure, comportant des alternatives au système habituel qui repose presque entièrement sur des soutiens publics.

Méthodologie

A la fois pratique et théorique, ¿Creative Villages ? adopte une démarche itérative qui avance par essais successifs et qui redéfinit ses paramètres en fonction des événements, des interactions et des analyses en cours.

L’approche se veut également dialogique. A travers une présence régulière d’artistes, de critiques et de chercheurs qui seront amenés à se rencontrer sur place, à travailler ensemble et à entrer en dialogue avec la population locale, ¿Creative Villages ? veut aborder en toute convivialité et avec un point de vue critique, les enjeux et modalités de l’art contemporain dans un contexte périphérie.

Résultats

1) résidences d’artistes, de curateurs et de chercheurs qui pourront séjourner sur le territoire de Leytron-Ovronnaz et y travailler, tout en participant à la vie de la communauté et de la région ;

2) expositions organisées dans l’ancienne église et des œuvres créées sur le territoire de Leytron-Ovronnaz ;

3) tables rondes et des workshops pour questionner les problématiques abordées par ¿Creative Villages? ;

4) voyages de recherche dans d’autres villages (Suisse, France, Allemagne, Angleterre) auxquels seront invités des représentants de la communauté de Leytron, pour prendre la mesure du phénomène « Kuns und Dorf » et mieux en cerner les enjeux ;

5) édition d’un journal bimestriel pour documenter les différents projets, events et voyages – notamment à travers le regard de jeunes journalistes recrutés sur le territoire de la commune –, rendre accessible les divers contenus produits par les diverses réalisations et fournir une plateforme aux membres de la communauté locale qui souhaitent s’exprimer à leur sujet;

6) série de 4 courts-métrages diffusée sur Canal 9 et sur le site de l’ECAV, qui permettra notamment de suivre le projet durant sa phase pilote et de mieux comprendre comment il s’insère au sein de la communauté locale et dans la région ;

7) présentation finale des résultats sous la forme d’un colloque et d’une publication.

Equipe de recherche

Benoît Antille, chef de projet / Alain Antille, Sibylle Omlin enseignants ECAV / Maëlle Cornut, assistante / Jérôme Lanon, graphiste / Stéphane Darioli, réalisateur

Partenaires

HES-SO, Pro Helvetia, Etat du Valais, Commune de Leytron, Loterie Romande 

Site internet

Accès au site internet du projet