Bachelor en arts visuels

Enseignants/cours


​Alain Antille

 

Françoise Brunner

francoise.brunner@ecav.ch

Françoise Brunner, est diplômée, depuis 1986, de l’atelier média-mixtes à l’Ecole Supérieure d’Arts Visuels, à Genève. Elle conduit, d’abord à l’ESBA à Sion, puis à l’ECAV à Sierre, l’atelier de recherches avec le médium photograhique dans lequel elle enseigne toujours actuellement. Son travail personnel s’est développé dans cette direction. Elle a participé activement aux commissions de réflexions en vue de l’établissement des programmes en arts visuels au niveau tertaire, propédeutique et Erasmus au sein de l’ECAV. Elle est aussi la responsable du programme bachelor en arts visuels depuis les années 2000.

Cours: le photographique

L’atelier de recherche autour des questions liées au médium photographique appelle d’abord les étudiants à envisager les usages propres au médium, sous leurs différents aspects et langages, historiques et contemporains, et les questions soulevées. 

Puis, tenant compte que l’engagement de tel ou tel moyen tire sa nécessité des objectifs que vise le travail artistique, c’est en ouvrant l’atelier vers les orientations choisies par chaque étudiant qu’ils sont invités à développer une recherche personnelle et à la situer dans le contexte d’autres œuvres en lien avec leur problématique, de manière élargie et souvent transversale.


Raphaël Brunner

raphael.brunner@ecav.ch

Raphaël Brunner est licencié en lettres de l’Université de Fribourg, diplômé de l'École normale supérieure et docteur de l'École des hautes études en sciences sociales à Paris. Il a bénéficié de bourses cantonales, fédérales et d'institutions privées, a prononcé récemment des conférences aux universités de Lausanne, de Paris III, de Paris IV, et à la HKB Gestaltung und Kunst. Raphaël Brunner enseigne à la HEA-ECAV, où il a été chargé de recherche, chargé de diverses conceptualisations des formations et où il contribue par ses enseignements, par ses publications et ses activités au développement d'une praxis artistique. Il apporte en outre une contribution régionale en qualité de secrétaire à Label'Art et à ses triennales d'art contemporain.

Cours: Esthétique et philosophie de l'art

Portant sur l’esthétique, l’épistémologie et la philosophie de l’art, approchant les éléments socio-historiques et langagiers des expressions artistiques contemporaines, les travaux de Raphaël Brunner nourrissent des enseignements où l’idée de médiation favorise la reconstruction d'une épaisseur interdisciplinaire traversée par l'art. Est notamment abordée, à partir d'une méthodologie issue de la linguistique, la complémentarité entre les conceptions continentales et anglo-saxonnes des langages et de l'art, envisagés tour à tour comme des prolongations de la métaphysique se prêtant à une déconstruction et comme héritant leurs propositions de l'appréhension du langage ordinaire.


​Vincent Chablais

vincent.chablais@ecav.ch / www.vincentchablais.ch

Vincent Chablais est né en 1962, vit à Berne et mène une activité d’artiste indépendant, exposant régulièrement en Suisse et à l’étranger. Il a obtenu de nombreuses bourses et effectué plusieurs séjours de travail à l’étranger. Il a enseigné dans plusieurs à l’Ecole d’art tel la Hochschule der Künste de Berne ou l’Ecole supérieure des beaux-arts de Genève. En marge de son enseignement à l’ECAV, il coopère a également a son département de recherche et développement. 

Cours: Atelier Sur papier

L’atelier sur papier convoque le dessin, la peinture, l’installation en investissant le support papier dans des formes les plus diverses, pouvant passer par le fragment ou une dimension quasi architecturale.

La représentation est ici appréhendée comme une pratique spéculaire qui réfléchit simultanément sur l’expérience sensorielle, la dynamique propre du médium et sa contextualisation dans l’espace. Pour exemple, la réalité concrète du papier permet de faire passer l’image dans l’espace de sa présentation et conduit à envisager une esthétique proche de celle de l’installation.


​Marco Costantini

marco.costantini@ecav.ch

Conservateur au Musée de design et d'arts appliqués contemporains (mudac), Marco Costantini enseigne également la théorie et l’esthétique de l’art contemporain à l’Ecole cantonale d’Art du Valais (ECAV). Il a enseigné à l’Université de Lausanne en tant qu’assistant puis chargé de cours, ainsi qu’à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne. Ses articles sur l’art contemporain et la photographie sont centrés sur les représentations et les usages du corps dans les différentes pratiques artistiques de la deuxième moitié du 20e siècle à aujourd’hui, ainsi que sur les interactions des arts plastiques avec le textile, la danse contemporaine et le design.

Cours: Art contemporain

Les cours offrent à l’étudiant et à l’étudiante la possibilité de se forger les outils théoriques et critiques qui leur permettront d’approcher l’art issu de la modernité et celui – pour le dire communément – qui est en train de se faire. A travers diverses analyses, l’étudiant et l’étudiante ont la possibilité de développer un regard critique personnel qui leur permette de mieux se situer dans la pratique artistique contemporaine. Une large place au débat est ainsi proposée dans ses cours en vue de l’autonomisation des étudiants.


Caroline Deladoey

 

Christophe Fellay

christophe.fellay@ecav.ch / www.christophefellay.com

Christophe Fellay est un artiste sonore qui vit et travaille en Suisse. Sa pratique artistique va de l'installation sonore à la performance en passant par le théâtre contemporain, la création chorégraphie, l'image en mouvement, la musique et la création radiophonique. 

Ses oeuvres ont été présentées en Europe, aux Etats-Unis, en Amérique du Sud et en Afrique. Il a été artiste en résidence à la Red House de New York, au Steim Institute d’Amsterdam, à Swissnex et à l’Exploratorium de San Francisco.

Cours: Atelier Son

L'utilisation du son, dans une démarche artistique, pose la question de son rapport au visuel, à l'environnement, au temps, à l'espace. La création sonore est une démarche d'écoute, d'écriture, d'interprétation, de captation et de diffusion. L'enseignement au sein de l'atelier son permet de se familiariser avec les différentes étapes de la création sonore et de prendre conscience de ce que l'utilisation des diverses techniques implique, du processus de création jusqu'à la présentation de l'oeuvre.


 

Diego Fellay

 

Pascal Landry

 

​Jérôme Leuba

 

François Locher

francois.locher@ecav.ch

A suivi diverses formations transversales dans le cadre de l’enseignement du multiple et des pratiques de l’estampe. A obtenu le diplôme de l’Ecole supérieure des arts visuels de Genève (1981) et le diplôme fédéral de formation pédagogique (2004). Chargé de cours dès 1989 à Ecole cantonale d’Art du Valais (ECAV), niveau Bachelor/ workshop MPA et workshop MAPS/ dessin et formation continue. Il a été artiste invité à Ecole d’art de la Chaux-de-Fonds pour le suivi des diplômes de graphisme, cours d’expographie. Parallèlement il a assuré le commissariat (curateur) de 55 expositions, et ce, depuis 1980. Artiste, dans le domaine d’étude couvrant le champ des pratiques du multiple dans l’art contemporain.

Cours: Atelier multiples-editions

Multiples-Editions, (ME), a pour principal objectif la construction d’un travail artistique lié autour des concepts d’images et d’objets multiples. Il se réfère à un dossier propre à l’étudiant au travers d'un discours théorique. Il comporte plusieurs champs de travail: soit ses sources, ses processus et ses réflexions, son choix d’un thème dominant suivi d’une recherche et d’un projet. La recherche comporte des questions propres à l’étudiant ainsi que des choix artistiques qui le concerne et ce avant toute formalisation. Par la suite, il est demandé d’articuler tous les éléments qui sont en jeu : les grammaires, les modes d’emploi, les institutions, les stratégies. Une attitude qui suppose la transgression du sens commun.

 


​Geneviève Loup

gene.loup@gmail.com

Suite à des études universitaires en histoire de l’art à Lausanne (1995-2001), elle enseigne l’histoire du cinéma expérimental et de l’art vidéo à l’École Cantonale d’Art du Valais et à la Haute École d’Art et de Design à Genève. En découlent des activités de programmation de films et de vidéos, dans le cadre du Lausanne Underground Film & Music Festival (2003-2014), et du Home Cinéma de l’Association Trafic (2008-2015). En 2010 et 2011, elle réalise en collaboration avec Jean-Michel Baconnier, une programmation d’art vidéo, de films et de conférences à la Médiathèque du Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève. Des articles ont été publiés dans des revues telles que Décadrages. Cinéma, à travers champ, Home Cinéma, Art press, et le Kunst–Bulletin. 

Cours: Histoire de la vidéo

Approche pédagogique du cours sur l’histoire de l’image en mouvement : Le cours identifie les spécificités des approches du cinéma et de la vidéo mises en œuvre par les artistes, au regard des pratiques de l’amateur et du professionnel. Les problématiques techniques liées aux différents contextes historiques sont appréhendées selon une trame chronologique. Le renversement des valeurs esthétiques et politiques marqué par l’avant-garde est reconsidéré dans des époques ultérieures où s’affrontent différentes conceptions des médias comme extension de la conscience et aliénation.


Caroline Miesch

caroline.miesch@ecav.ch

Diplômée en formation supérieure de photographie de l’École supérieure d’arts appliqués de Vevey, Caroline Miesch est photographe (portrait, reportage et architecture) et artiste. Enseignante depuis 2005 d’infographie et de technique photographique à l’ECAV, elle a également travaillé dans les domaines de la PAO, du multimédia et de l’impression photographique grand format, spécialisée dans les tirages d'exposition.

Cours: Photographie numérique et infographie-lay out

Le cours propose aux étudiants d'acquérir les bases dans des logiciels comme Photoshop et Indesign, ainsi que dans l'image numérique depuis sa prise-de-vue ou son scannage, passant par son traitement et finissant par le tirage (impression). Le but n'étant pas de former des graphistes, mais de permettre aux artistes en devenir d'être autonome dans la réalisation des différents portfolio, documentations et autre mémoire qui les accompagneront tout au long de le carrière.

Le cours est en partie théorique suivit d'exercices servant à appréhender les outils donnés, passant également par la présentation de travaux d'artistes utilisant le numérique et s'ouvrant part la suite de plus en plus vers le travail personnel de l'étudiant.


 

Sibylle Omlin

Sibylle Omlin a étudié la langue et littérature allemande, l’histoire et l’art et l’histoire moderne à l’Université de Zurich. De 1996 à 2001, elle travaille comme rédactrice et critique d’art au quotidien NZZ; dès 1999, elle enseigne la théorie de l’art et de littérature à la Hochschule für Gestaltung der Kunst Zürich et à l’université de Zuerich et développe une activité d’auteur et de curatrice libre; de 2001 à 2009, elle est professeure à l’Institut Kunst de la Hochschule für Gestaltung und Kunst de la Fachhochschule Nordwestschweiz et y officie en tant que responsable de l’Institut et de recherche en art contemporain. Elle dirige l’École cantonale d’art du Valais à Sierre depuis 2009 et vit à Sierre.

L’enseignement tient l’artiste pour un auteur, une sorte d’entrepreneur et pour le premier interprète de son travail. Il essaie d’aborder les questions des droits d’auteur, de gestion de projets, de budget et de la gestion, de la gestion par l’artiste de son temps et de son image médiatique. Par ailleurs, le séminaire propose une théorie de l’exposition, portant notamment sur l’ensemble des formes d’exposition. Une analyse des stratégies artistiques et de la position de l’artiste dans le marché de l’art est proposée, de même que sont approchés les divers modes de financement destinés à de jeunes artistes après leurs études, que ce soient les bourses d’artistes en résidence, les subventions publiques, les interventions dans les réalisations architecturales, etc.
 


 

​Kotscha Reist

Cross Over =/ Peinture 

Kotscha Reist  en collaboration avec les Ateliers  technique , Bois ,Métal et céramique 

Aujourd'hui, la peinture ne se limite pas seulement à la toile et au papier, mais elle est également utilisée dans l’espace public, elle s’articule à la vidéo et à la photographie. Le papier n'est pas semblable au papier, la toile elle-même n'est pas même la toile; la peinture est appliquée de plus en plus à des surfaces ou matériaux non conventionnels. Elle joue de plus en plus un rôle dans l'espace et recouvre les surfaces des formes sculpturales. Dans son application, elle est non seulement picturale, narrative ou formelle, mais son utilisation revêt également un caractère transdisciplinaire. Déjà dans l'abstraction la peinture ne s’en tenait plus à aucune convention et elle demeure jusqu’à aujourd’hui à l’origine de la possibilité de la perception des formes abstraites. L'atelier donne l’occasion aux étudiants et étudiantes de découvrir et d’expérimenter la peinture dans de nouvelles possibilités d'application interdisciplinaires à côté des autres techniques et langage picturaux plus traditionnels. L'atelier offre les espaces de discussion portant sur la découverte des image et leurs mises en œuvre.  En outre, les images de base ou les archives dont on dispose et le maniement de ces matériaux sont placés au centre de l’attention. L'atelier revêt un caractère de laboratoire et encourage la discussion sur les questions d'esthétique et de forme dans le domaine de la peinture libre et appliquée comme c’est le cas dans le Kunst am Bau.


 

Marie Sacconi

Vit et travaille à Genève et Sierre où ses œuvres sont présentes au sein des collections. Ses contributions en tant que chercheuse sont liées à l’enseignement artistique. Elle a initié le programme master MAPS à l’ECAV de 2004 à 2009 avec Claire de Ribaupierre, période durant laquelle elle a pris part à deux projets de recherche FNRS. Position et production de l’artiste dans un contexte périurbain en 2004 et Archive Histoire, Projet, avec Serge Margel, Claire de Ribaupierre, Christophe Kihm, Jean-Michel Baconnier et Doris Hoppe en 2010. Elle a en outre conduit un enseignement en tant que professeure invité à ENAC-EPFL de 2011 à 2014.

Atelier Installation/Performance

Dans un premier temps, l’enseignement met l’accent sur les relations entre les parties constituantes de l’œuvre, sa matérialité, son échelle et sa forme. II se consacre ensuite à l’espace de l’œuvre, espace physique et contextuel. Une progression s’effectue au sein de l’atelier de l’objet vers l’espace pour tenter de saisir les gestes et les effets qu’ils sont capables de produire. Sculptures, maquettes, environnements sont les propositions que nous retrouvons majoritairement. L’enseignement donne, en outre, une place importante aux pratiques performatives qui dessinent un espace au cœur de l’événement.

Cours Pratiques du lieu

Le cours fait suite à l’exposition JJ/MM/AA qui a eu lieu en 2015 à la galerie de la Grenette. Cet événement a fait écho aux actuels développements urbanistiques de la ville de Sion. L’enseignement poursuit, dans la durée, cette première réflexion en déclinant une double visée. Dans un premier temps, il postule que les pratiques artistiques peuvent intervenir en tant qu’acteur dans les aspects programmatiques des projets urbains. Dans un deuxième temps, il met en place les conditions pratiques et théoriques d’une réflexion plus générale sur le contexte.


 

​Joël Vacheron

joel.vacheron@ecav.ch

Joël Vacheron est un sociologue et journaliste indépendant basé à Londres. Il est titulaire d’une Maîtrise en Science sociale de l’Université de Lausanne et d’une MA in Photography and Urban Cultures du Goldsmiths’ College de Londres. Depuis 2011, il est adjoint scientifique à l’Ecole cantonale d’art de Lausanne où, parallélement à ses enseignements, il collabore aux projets de recherche. Ses contributions paraissent régulièrement dans des revues académiques ou des magazines spécialisés touchant cultures populaires. Il est éditeur du magazine VERITIES et co-auteur de Dadabot: An Introduction to Machinic Creolization (2015).

La sociologie est une réponse aux bouleversements provoqués par l’essor industriel. Les progrès rapides des moyens de production et de transports, l’altération croissante des qualités de vie des classes laborieuses urbaines participent à nourrir diverses spéculations sur le devenir des sociétés. Dès le milieu du XIXe siècle européen, de nombreux penseurs développent des modèles d’analyse qui visent à questionner, à organiser, à réformer ou à révolutionner les fondements de cette nouvelle « question sociale ». Ce programme vise surtout à proposer un survol d’idées, de courants, d’auteurs, de visions qui traversent la pensée sociologique depuis son origine. Le cours met l’accent sur des agencements, des outils, des événements ou des pratiques qui, d’une époque à l’autre, révèlent le caractère historiquement déterminé de notre accès à la réalité. À ce titre, une attention particulière est portée à l’impact des technologies numériques dans notre quotidien. 


 

​Viviane Van Singer

viviane.vansinger@ecav.ch

De nationalité italo-suisse, Vivianne VAN SINGER est née à Côme et elle vit à Genève. Elle a fait ses études à Lausanne, aux Etats-Unis (Toledo University, section Fine Arts) et à Genève à l’ESAV. (Ecole Supérieure d’Art Visuel), Depuis, elle partage son temps entre l’activité artistique et l’enseignement de l’histoire de l’art contemporain. (Ecole d’Art du Valais, à Sierre, depuis 1991) et des ateliers expérimentation, projet et Arts Visuels en Classe. Propédeutique au Centre de Formation Arts Appliqués à Genève.

Cours: Séminaire écriture

Enseignement, recherche et création sont intimement liés à sa vie. Les expositions sont les retombées et les résultats d’une investigation sur ce qui fait sens avec la couleur dans l’histoire, dans l’art et dans le quotidien. Les oeuvres sont ainsi le résultat de cette quête, prenant à chaque fois des formes nouvelles témoignant d’une exploration singulière. Une expérience qui se nourrit de rencontres d’oeuvres et d’artistes et qui s’engage dans le partage des réflexions avec des théoriciens, des historiens de l’art, des ethnologues, des philosophes prend la forme de la transmission. C’est en compagnie de collègues engagés que Vivianne van Singer, maintenant depuis plus de quinze années, poursuit son enseignement, auprès des étudiants de l’ECAV et le CPFAA.